Site logo
0

Les déserts littoraux

Aussi appelés "déserts côtiers"

Infos clés

Il y a des endroits sur terre où les déserts s’étendent jusqu’à la côte. Mais comment se fait-il que ces zones arides, parfois très vastes, se forment alors que l’eau, source de vie, est si proche ? Et les déserts s’étendent-ils réellement jusqu’à la côte, ou leur situation sur la côte est-elle peut-être même à l’origine de leur existence ?

Les déserts littoraux (aussi appelé déserts côtiers) se forment généralement le long des côtes occidentales des continents où des courants océaniques froids longent la côte. Dans ces régions, le vent souffle vers le littoral et est refroidi par les courants océaniques froids. Comme le vent souffle vers l’ouest et qu’il est refroidi par les courants océaniques, presque toutes les précipitations tombent avant d’atteindre le désert côtier, bien que ces vents puissent parfois rendre les déserts côtiers brumeux et humides. Explications.

 

Définition : Qu’est ce qu’un désert côtier ?

Les déserts côtiers sont un type de désert extrême dans la zone côtière, qui se forme sous l’influence de courants marins froids ou d’eaux froides montantes dans les régions subtropicales et tropicales. La superposition de masses d’air offshore, sèches et très chaudes sur l’air marin froid crée une stratification stable de l’air qui empêche tous les processus de formation de pluie. 

 

Formation des déserts littoraux / côtiers

Cela peut sembler paradoxale : désert proche de la mer ou des océans ? Vraiment ? Il y a pourtant une explication scientifique à cela. 

Où se forment les déserts littoraux ?

Les déserts côtiers semblent se répartir de manière aléatoire sur le globe, mais leur formation suit un schéma bien précis. En raison de la rotation de la Terre et de la force de Coriolis qui en résulte, on les trouve exclusivement sur les côtés ouest des continents. 

Comment les déserts côtiers se forment ils ?

Les courants marins froids qui rencontrent la terre ferme dans les régions tropicales et subtropicales ont une influence essentielle sur la formation des déserts côtiers. En effet, dans ces régions, les alizés soufflent de manière descendante et se sont réchauffés sur la terre ferme. Il pousse les couches océaniques plus chaudes vers l’ouest en direction de la mer ouverte, ce qui permet à des masses d’eau froide de remonter des profondeurs. Au contact de l’eau froide, l’air humide proche de la surface se refroidit également et commence à se condenser. Cet effet de refroidissement entraîne une forte humidité relative de l’air et donc la formation de brouillard. Les champs de brouillard sont empêchés de s’élever par les vents alizés qui les survolent, ce qui empêche la formation de nuages. Au lieu de cela, les champs de brouillard se déplacent au-dessus du désert côtier et se dissipent au cours de la journée en raison des températures plus chaudes qui y règnent. Il n’y a donc pas de précipitations.

 

Le désert le plus sec de la planète est un désert littoral 

Incroyable mais vrai ! Le désert d’Atacama, sur la côte ouest de l’Amérique du Sud, est un exemple de la formation d’un désert côtier. Dans certaines zones, les précipitations annuelles ne dépassent pas 0,5 millimètre en moyenne. A d’autres endroits, aucune pluie n’a été mesurée pendant des décennies.

Si l’on prend les moyennes annuelles, il pleut 50 fois plus dans la Vallée de la mort aux États-Unis que dans le désert d’Atacama. Ce désert littoral, bien que situé à moins de 30 kilomètres de la côte, est le désert le plus sec du monde (en dehors des régions polaires).

 

Quelques exemples de déserts littoraux

Le désert du Namib, considéré comme le plus ancien désert du monde, est un exemple de désert côtier. Il est situé le long de la côte de la Namibie, dans le sud-ouest de l’Afrique. Avec une moyenne annuelle de précipitations de seulement 20 mm, il compte parmi les endroits les plus secs du monde, bien qu’il soit – ou plutôt parce qu’il est – directement bordé par l’océan Atlantique. Malgré les champs de brouillard qui passent régulièrement au-dessus de ce dernier, les précipitations restent souvent absentes pendant des années. Au lieu de cela, le brouillard règne environ 250 jours par an pendant les premières heures de la matinée, empêché de s’élever et de former des nuages par les alizés qui le survolent. 

Un autre exemple de désert côtier est le désert d’Atacama, au Chili, dont le bord ouest rencontre l’océan Pacifique. Bien que le brouillard soit généralement présent, le désert d’Atacama peut rester des décennies sans précipitations.

Quelques déserts littoraux