Description

Le désert de Gobi - un paysage aride et pourtant un espace vital

Le désert de Gobi est situé en Asie centrale et, avec une superficie d'environ 1,6 million de kilomètres carrés, c'est l'une des plus grandes régions désertiques du monde. En mongol, le mot Gobi se traduit par désert, en chinois par shamo, ce qui explique qu'il porte les deux noms en fonction de la région. En Mongolie comme en Chine, le terme ne désigne donc pas directement une région, mais la forme du paysage. Outre une flore et une faune particulières, le désert de Gobi est également connu pour abriter des fossiles très bien conservés, tels que des squelettes de dinosaures et des ossements de mammifères primitifs.

 

Géographie du désert de Gobi

On ne sait pas exactement quelles surfaces peuvent être considérées comme faisant partie du désert de Gobi, mais au sens large, on y inclut toute la zone désertique d'Asie centrale. Cette région est délimitée au nord par les montagnes de l'Altaï et de Changaï, au sud par le Nan Shan et le Kunlun Shan, à l'ouest par les chaînes de montagnes du Pamir et à l'est par la Mandchourie. Cela donne une largeur du désert de Gobi d'environ 1000 kilomètres et une longueur d'environ 2000 kilomètres. Comme plusieurs bassins désertiques se trouvent dans cette région, certains géologues délimitent le désert de Gobi à la steppe du sud de la Mongolie et au nord de la Mongolie intérieure, ce que l'on appelle le bassin mongol. En moyenne, le désert de Gobi se situe à environ 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer. En outre, le désert de Gobi n'est pas un désert typique, puisqu'il s'agit plutôt d'un semi-désert ou d'une steppe désertique monotone. Ainsi, les différentes parties du désert de Gobi sont classées parmi les déserts de sable, de gravier ou de roche. La majeure partie du désert de Gobi est recouverte de roches nues, seuls 3 % environ sont constitués de dunes de sable typiques des déserts. Ces dunes de sable se trouvent dans la région périphérique sud du désert de Gobi, cette partie est également connue sous le nom de désert de Badain Jaran Shamo. Ces dunes peuvent atteindre jusqu'à 400 mètres de haut et comptent ainsi parmi les plus hautes dunes du monde. Au nord de la zone de dunes du désert de Gobi se trouve le désert de gravier et de pierres. Dans ce paysage aride, on trouve parfois des lacs d'eau salée. À la limite nord, le désert de Gobi se transforme en un paysage de steppes avec des pâturages et des lacs d'eau douce. Sous son apparence austère, le désert de Gobi recèle de véritables trésors : le sol est riche en ressources minérales. On y trouve ainsi d'importants gisements de charbon, de cuivre, d'or et d'argent.

 

Conditions climatiques - hivers froids et étés chauds

Dans le désert de Gobi, c'est le climat continental qui prédomine. En hiver, les températures sont extrêmement basses (-40°C) et en été très chaudes (40°C). Les températures peuvent d'ailleurs varier fortement entre le jour et la nuit en raison du manque d'eau dû à la situation entre les chaînes de montagnes et au peu de végétation. Dans le sud-est du désert de Gobi, des pluies de mousson se produisent de temps en temps, mais elles sont si rares que cette région est également marquée par la sécheresse. La quantité de précipitations dans le désert de Gobi par an est en moyenne inférieure à 100 - 200 millimètres. Au printemps et au début de l'été, le désert de Gobi est parfois balayé par des tempêtes de sable et de neige.

 

Faune et flore

La flore et la faune du désert de Gobi sont surtout caractérisées par l'aridité. Cependant, on y trouve de nombreuses espèces animales qui se sont parfaitement adaptées aux conditions climatiques du désert de Gobi. On peut y découvrir des loups, des djiggetai, des gazelles à goitre, des gerbilles et des siltites des steppes, ainsi que des léopards des neiges. Les plantes ont également perfectionné leur survie dans les conditions extrêmes du désert de Gobi. Les arbustes et les herbes adaptés servent de nourriture aux habitants pour leurs troupeaux de bétail, généralement des chèvres, qui sont à leur tour la base de l'alimentation des habitants.

 

Les habitants du désert de Gobi

Malgré l'aridité de la faune et le peu de possibilités de cultiver et d'élever du bétail, des gens vivent dans le désert de Gobi. C'est l'une des régions les moins peuplées de la planète, mais certaines personnes continuent de braver ce milieu hostile. La plupart des Mongols et des nomades vivent ici, parcourant le désert de Gobi à la recherche de pâturages et d'eau. Dans les régions périphériques du désert de Gobi, on trouve des surfaces couvertes d'herbe et des lacs. Ces régions sont le lieu de prédilection des Mongols et des nomades, qui vivent principalement de l'élevage de chèvres, de chameaux et de moutons. Le désert de Gobi est également traversé par d'importantes routes commerciales sur lesquelles les caravanes de chameaux se déplaçaient autrefois de lieu de commerce en lieu de commerce. La plus connue est sans doute la route de la soie. Aujourd'hui, ces routes sont toujours utilisées pour le transport, mais les caravanes de chameaux ont été remplacées par des camions et des jeeps.

 

Bajanzag - site de fossiles de dinosaures

Sous le nom de Bajanzag se cache une formation rocheuse déchiquetée dans le désert de Gobi. Bajanzag fait partie de la formation de Djadokhta et est également connue sous le nom de "rivage rouge" ou de "falaises brûlantes". Ces surnoms font allusion à la couleur vive de la roche, de l'orange au rouge. Bajanzag se trouve dans l'aïmag d'Ömnö-Gobi en Mongolie et a acquis une renommée mondiale grâce à une découverte particulière. L'Américain Roy Chapman Andrews a exploré la région et la formation rocheuse lors d'une expédition dans les années 1920 pour le compte de l'American Museum of Natural History. C'est ainsi qu'Andrews a découvert des nids de dinosaures à Bajanzag. Des squelettes du dinosaure prédateur Velociraptor ont également été trouvés à Bajanzag. Entre-temps, de nombreux fossiles ont été découverts et étudiés dans la région, ce qui lui a valu un autre surnom : Jurassic Desert. Les découvertes indiquent que la région de Bajanzag était soumise à des conditions climatiques bien différentes. La région, aujourd'hui aride, était probablement caractérisée par une flore luxuriante qui constituait la base de l'habitat des dinosaures. Pour que les fossiles se forment, il est important qu'ils soient entièrement entourés de sable, de boue ou d'eau. On suppose que des glissements de terrain ont eu lieu à l'époque des dinosaures. Grâce aux nombreuses découvertes, la région est encore aujourd'hui une raison pour les expéditions de scientifiques qui continuent à y découvrir des fossiles.

 

Carte du désert de Gobi

Carte du désert de Gobi

Type de désert
Infos techniques
  • Températures dans Le désert de Gobi : De +40° en été à -40° en hiver !
  • Le désert de Gobi à une superficie de 1,3 million km²
Localisation
  • Il n'y a pas encore de commentaire.
  • Ajouter un avis