Site logo
0
Description

Introduction

Avec environ 9 millions de km², le Sahara est le plus grand désert de la planète. Situé en Afrique du Nord, il s'étend de l'Atlantique à la mer Rouge à l'est sur plus de 6000 km. Du nord au sud, il s'étend de la Méditerranée à l'Atlas sur plus de 2000 km, avec une zone de transition du Sahel jusqu'au Soudan. Le Sahara est un pays de plaines avec des bassins et des dépressions. Des massifs montagneux se dressent à l'intérieur. Vers le sud, des pays montagneux s'étendent jusqu'à 1800 m d'altitude. Les déserts d'éboulis et de gravier déterminent en grande partie le paysage. Seuls 10 % environ sont des déserts de sable avec des dunes soulevées par le vent.

Le climat est extrêmement sec et très chaud, avec de grandes variations de température au cours de la journée. Le seul fleuve à débit constant est le Nil. La végétation du Sahara est rare, voire inexistante. Sur les quelque 5 millions d'habitants du Sahara, environ 60 % sont des agriculteurs sédentaires des oasis, des nomades ou des semi-nomades. La plus grande partie de la population est composée d'Arabes, de Berbères et de Touaregs.

Le désert du Sahara traverse 11 pays d'Afrique

Le Sahara se situe en Afrique du Nord et s'étend de l'océan Atlantique à l'ouest à la mer Rouge à l'est sur plus de 6000 km. Son extension nord-sud s'étend de la Méditerranée et de la bordure sud du système montagneux plissé de l'Atlas au nord, sur environ 2000 km avec la zone de transition du Sahel, jusqu'au Soudan au sud.

Le Sahara est si grand qu'il s'étend sur 11 états d'Afrique du nord :

  • Le Maroc
  • L'Algérie
  • La Tunisie
  • La Libye
  • L'Égypte
  • Le Sahara occidental
  • La Mauritanie
  • Le Mali
  • Le Niger
  • Le Tchad
  • La République du Soudan

En jaune, la carte du désert du Sahara :

Carte du Sahara

Le climat extrême dans le désert du Sahara

Le climat du Sahara se caractérise par une sécheresse extrême, de fortes chaleurs et de grandes variations de température au cours de la journée (cf graphique ci-dessous). La cause en est la descente de masses d'air extrêmement sèches au-dessus de l'Afrique du Nord. Ces conditions climatiques s'expliquent par le cycle des alizés. Dans la région de l'équateur, l'air s'élève et redescend à proximité du tropique du Capricorne, à une latitude de 20 à 30° nord. Ce faisant, il se réchauffe constamment et devient de plus en plus sec. Au sol, l'humidité n'atteint pas plus de 5 à 10 %. Il en résulte de faibles précipitations et une végétation rare ou inexistante. Les précipitations, principalement épisodiques, tombent au nord sous forme de pluies d'hiver, au sud également sous forme de pluies tropicales d'été.

Variation de température dans le désert du Sahara

La température de l'air la plus élevée dans le Sahara, soit 57,7 °C, a été mesurée dans le désert libyen. Dans le massif du Tibet, la température descend également à moins 16 °C la nuit. Ce changement extrême de température est favorisé par la sécheresse exceptionnelle de l'air. Une couverture nuageuse protectrice fait défaut. Le soleil peut entrer librement et il fait très froid. En cas de chaleur diurne extrême et d'absence de vent, il se forme ce que l'on appelle un mirage. La lumière du soleil se réfracte à la surface des couches d'air chauffées et reflète les villes, les oasis ou les lacs et les rivières.

Les changements de température élevés et la chaleur constituent un danger pour l'homme. À 50 °C, le corps perd environ un litre d'eau par heure par évaporation. Son poids diminue d'environ 1 kg par heure. La soif s'installe. Une perte d'eau de 5 litres peut entraîner la mort. Un jour sur trois est un jour de tempête dans le Sahara. Des tempêtes de poussière atteignant jusqu'à 3000 m de hauteur et quelques kilomètres de diamètre se forment en quelques dizaines de minutes seulement. Jusqu'à 5 millions de tonnes de poussière flottent en permanence dans l'air du Sahara.

L'eau et la végétation dans le désert du Sahara

Le seul fleuve du Sahara qui a de l'eau en permanence est le Nil. Il traverse l'est du Sahara du sud au nord en tant que fleuve étranger. Les oueds, lits de rivières sèches, n'ont de l'eau qu'après de violentes précipitations occasionnelles. La végétation du Sahara est inexistante ou très rare. Les oasis, qui sont des îlots de végétation plus riche en raison de la proximité de nappes phréatiques ou de sources, constituent une exception. Les gravures rupestres préhistoriques du Tibesti et du Tassili indiquent que la végétation était autrefois dense et la faune abondante. Sous l'effet de l'intervention humaine, le Sahara s'étend progressivement vers le sud.

Aujourd'hui, le Sahara est une mer de sable et de pierre. Le jour, il est brûlant, la nuit, il fait un froid glacial. Mais il y a quelques milliers d'années, là où se trouve aujourd'hui le désert, il y avait de l'eau et de la verdure en abondance.

Le massif de l'Ennedi est une montagne située à l'est du Sahara. On y trouve une gorge appelée Guelta d'Archei. Dans celle-ci se trouve un petit lac alimenté par des eaux souterraines. Cette eau provient d'une époque où la pluie tombait encore dans le désert. C'était il y a des millénaires, mais quelques rares crocodiles du Sahara vivent encore dans le lac. Ils rappellent l'époque où des hippopotames et des éléphants vivaient encore dans cette région, ainsi que des girafes, des gazelles et des antilopes. Car le Sahara n'a pas toujours été un désert de pierre et de sable.

Comment était le Sahara avant d'être un désert ?

Auparavant, les scientifiques pensaient qu'au cours de la dernière période glaciaire, il pleuvait plus qu'aujourd'hui dans le Sahara. Cela s'est avéré être une erreur : pendant la dernière période froide, le Sahara était en partie encore plus sec, et il s'étendait sur plusieurs centaines de kilomètres vers le sud.

Lorsque la dernière période glaciaire s'est terminée il y a environ 12 000 ans, le désert s'est transformé en savane sur de vastes étendues. C'est ce que montrent les vestiges de milliers de lacs. La plupart d'entre eux ne remplissaient que des dépressions ou des vallées isolées, mais certaines de ces étendues d'eau étaient gigantesques. Le paléo-lac de Nubie occidentale, par exemple, avait une superficie de plus de 5 000 kilomètres carrés. Il était donc environ dix fois plus grand que le lac de Constance. Le méga-tchad aurait même recouvert près de deux millions de kilomètres carrés. Aujourd'hui, il n'en reste que quelques petits lacs et oasis.

Lac Yoa dans le désert du Sahara

Le Lac Yoa - Désert du Sahara

Des vestiges de la dernière période verte du Sahara se trouvent à Ounianga, au nord-est du Tchad. On y trouve près de 20 lacs au milieu du désert. L'un des plus grands et des plus profonds de ces lacs est le lac Yoa. Sous son fond, il recèle de véritables archives climatiques : Plus de 10.000 couches annuelles de sable fin et de poussière, de diatomées et de pollen. L'analyse de carottes de forage a montré qu'il n'avait fallu qu'environ 500 ans pour qu'une grande partie du Sahara devienne une prairie. Ce n'est qu'environ 500 à 1 000 ans plus tard que les hommes ont suivi ces précipitations et ces verts pâturages et terrains de chasse pour s'y installer pendant des millénaires.

La population et l'économie au Sahara

Environ 5 millions de personnes vivent dans le Sahara. La plus grande partie de la population est composée de Berbères, de Touaregs et d'Arabes. Environ 60 % des habitants sont des agriculteurs sédentaires des oasis, les autres sont des nomades ou des semi-nomades. Une grande partie travaille dans les villes d'oasis. Le pétrole et le gaz naturel sont d'une grande importance économique en Algérie, en Libye (Grande Syrte) et en Égypte (Désert libyen). Les minerais de fer sont exploités en Mauritanie, les phosphates au Sahara occidental et les minerais d'uranium au Niger. En Libye et en Égypte, il existe des projets visant à rendre le sol fertile utilisable pour l'agriculture en de nombreux endroits grâce à l'irrigation.

Comment visiter le désert du Sahara ?

Vous l'aurez compris en introduction : le Sahara est immense ! Il sera donc très difficile de parcourir en une seule fois tous ce qu'il a à offrir. En soit, cela dépendra du pays dans lequel vous avez décidez de vous rendre. Comme il s'étend sur une dizaine d'États, vous pourrez découvrir une partie du désert depuis presque tous les pays d'Afrique du nord.

Beaucoup de gens s'imaginent le Sahara et veulent absolument faire une excursion dans le désert pendant leur voyage. La réalité est hélas un peu différente. Depuis le Maroc par exemple, il faut compter 8 à 10 heures de voiture pour atteindre les grandes zones de dunes, Erg Chebbi et Erg Chegaga. C'est très fatigant en une seule fois, même si le trajet à travers le Haut Atlas et les vallées fertiles du Draa et du Dadès, couvertes de millions de palmiers, est bien sûr un plaisir pour les yeux et une compensation avec de magnifiques panoramas.

Cet article serait beaucoup trop long si nous devions faire un focus du Sahara depuis chaque pays d'où il est accessible. Pour vous aider dans vos recherches, nous vous invitons à parcourir notre section "Voyages organisés". A partir de là, vous trouverez toutes les infos pour visiter le désert du Sahara depuis le pays dans lequel vous voyagez.

Région du monde
Type de désert
Infos techniques
  • Températures dans Le désert du Sahara : De 5° la nuit à 55° l'après midi
  • Le désert du Sahara à une superficie de 9 millions de km²
Localisation
Video
  • Il n'y a pas encore de commentaire.
  • Ajouter un avis